Le Chemin 129 à Floreffe

Le chemin en 1906.

Voici l'image du jour, marche de la dynamique équipe de la croix rouge de Belgique, section Floreffe

La famille Trucmachinchose



De par sa présence dans l’Atlas des Chemins Vicinaux du 19ème siècle, ce chemin a été reconnu d’utilité publique. Il porte le nº 129 et fut emprunté bien souvent par les habitants de Buzet qui allaient travailler aux glaceries de Franière, bien que très raide, celui-ci leur faisait gagner quelques kilomètres et donc servait de raccourci. Il relie le Préat (les grottes) à Robersart (la ferme). Les enfants de chœur se souviennent aussi de l’avoir emprunté durant la guerre pour aller porter la communion à Robersart et Trémouroux. Une ligne électrique longeait ce chemin afin d’alimenter les deux maisons de la rue.


Le chemin 129 encore encombré de végétation.
Les tronçonneuses ont commencé leur travail.
Début du chemin côté Robersart
avant le débroussaillage
Début du débroussaillage
Avec le soutien de l'Echevin de l'environnement, Albert Mabille, nous nous sommes affairés avec deux ouvriers communaux, Etienne et Jean-Luc, à sa réhabilitation et ainsi permettre de relier plusieurs autres chemins.
Le 129 est donc à nouveau accessible à toutes et tous, raccourci pour les Buzettis ou les Sovimontois voulant se rendre à pied jusqu'à Franière mais aussi opportunité de promenade : ce chemin guidera le marcheur vers des points de vue quasi uniques sur le Préat, les grottes, la ferme de Robersart... un chemin rural, un sentier de promenade à travers une nature pittoresque.